Warning: parse_ini_file() [function.parse-ini-file]: Cannot open 'fr.ini' for reading in /home/digimind/www/wp-content/themes/digimind_by_hd/header.php on line 6
e-reputation : le livre blanc

e-reputation: Le livre blanc

Le 12/06/2008

"Le Livre Blanc: e-réputation""
"la Fiche Produit Digimind e-reputation""
"La Fiche Produit Digimind""

Les auteurs

Christophe Asselin,
Consultant Veille Internet
Digimind

Philippe Duhot
Dirigeant
de l’agence de marketing
et communication virale
Opt’in Power

e-réputation: le livre blancVotre e-réputation se crée et se propage sur internet. Et chaque internaute est un média potentiel.
Désormais, votre marque, vos produits, votre entreprise, vos collaborateurs peuvent être potentiellement le sujet de conversations, d’attaques mais aussi de rumeurs positives relayées sur l’internet. En effet, tout un chacun peut désormais s’exprimer facilement via des outils simples en diffusant sa propre information ou en commentant celle des autres et donc participer à votre réputation. Une stratégie, des conseil, un logiciel e-réputation vous aideront à gérer votre e-réputation.

Téléchargez (gratuit) : le Livre blanc "e-réputation : écoutez et analysez le buzz digital"

  • Une étude publiée sur le blog 97thFloor a montré que sur les 100 entreprises du classement Fortune 100, 29 étaient dotées de résultats au contenu "négatif" dès la première page de Google, lorsque l’on tape leur nom sur le moteur. Résultats négatifs, c’est-à-dire retranscription de décisions de justices défavorables à l’entreprise ou à sa marque, campagnes de dénigrements, textes de sites contestataires ou commentaires acerbes de clients ou (ex)salariés mécontents, soit autant de sources de réputation négative.
  • En 2007, Apple à tour à tour fait l’objet d’un buzz positif ou négatif, engageant sa réputation :
    Mercredi 16 mai 2007, à 11h49 (heure de New York), le blog Engadget, annonce, que selon un mémo interne transmis par un employé d’Apple, la prochaine version du système d’exploitation Mac ainsi que l’iPhone seraient tout deux retardés de plusieurs mois. Quelques minutes plus tard, le cours de l’action Apple chute pour passer de 107,89 à 104,63 $.
    A l’inverse, dès 2006 et jusqu’au premier semestre 2007, on compte plus de 526 000 billets de blogs et flux RSS de sites web concernant l’iPhone, dont l’essentiel ne sont que des rumeurs sur de fausses versions du futur mobile Apple.
    113 millions de résultats sur le terme iphone sont dénombrés sur Google….avant le lancement du téléphone le 1er juillet 2007 aux USA. Investissement publicitaire Médias : 0 $

Surveiller et analyser les opinions qui font la réputation
Le 13 avril 2008, au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, Roselyne Bachelot admet que «la question» d’un partage des frais de lunettes entre les mutuelles et la Sécurité sociale «était posée».
S’en suit une polémique sur le "déremboursement des frais d’optiques".

Les propos de la Ministre de la Santé sont simplifiés et raccourcis, et les tentatives de "correction" sont vaines. La vidéo de son intervention sur RTL est en ligne, visible à loisir. En 3 jours seulement, la rumeur enfle.
Pourquoi une telle propagation de cette rumeur ? parce que le sujet répond à un certain nombre de critères expliquant sa forte diffusion : polémique, politique, grand public, reprise par de nombreux médias internet, archivage de l’intervention en vidéo.. .

le buzz autour de Roselyne Bachelot

Exemple de buzz :les thèmes les plus associés à Roselyne Bachelot. Logiciel d’e-réputation Digimind

La transmission des rumeurs sur le net ne suit pas de règles précises : elles peuvent naître sur un blog, puis être reprises par une radio ou au contraire débuter à la télévision, dans une émission à audience confidentielle et se trouver être dupliquées puis lues des millions de fois sur une plateforme multimédia.
Pas de règles de propagation définies donc mais des critères à surveiller.
Il devient donc nécessaire d’analyser les conversations présentes sur les médias 2.0 afin d’anticiper une possible propagation plus volumineuse vers les médias classiques de masse (radio, TV, presse écrite) pour stopper d’éventuels dénigrements de votre organisation.

Plusieurs difficultés sont à surmonter pour écouter et comprendre les opinions diffusées sur le net :

- appréhender les formats de médias internet toujours plus riche et complexe : réseaux sociaux, actualités participatives….

- traiter le volume toujours plus important des supports internet : 600 pages ajoutées et 1 billet de blog sont créés chaque seconde
- pouvoir maîtriser le processus et la vitesse de propagation des informations : où est née la rumeur, via quels médias se propagent-elle, selon quel rythme ?

- pouvoir mesurer les sources les plus influentes : audience, nombre d’abonnées aux RSS, liens entrants, nombres de commentaires

- prendre en compte la nouvelle temporalité des médias internet : l’information est diffusée en permanence e et non plus seulement au 20h. L’internet à une capacité d’archive de tous les formats, et ce indéfiniment.

> Suite : le  Livre blanc e-réputation

Mots clés : réputation, e-reputation, cyber réputation, réputation numérique, web réputation, réputation internet, réputation digitale, livre blanc, white paper